Revenir à la page précédente : Cliquer Biographie des parrains, lue lors du baptême de la promotion le 20 juillet 2013
      Promotion E.S.M.  N° 199  “ LIEUTENANTS THOMAZO ”   2012 - 2015
Insigne promotion Des Lieutenants Thomazo
Les lieutenants Jean et Yves THOMAZO, viennent donner ce soir leur nom à cette nouvelle promotion. C’est à Dax, en terre landaise que sont nés ces frères jumeaux, le 1er juin 1929 ; la vie devait leur réserver à tous deux, un destin glorieux.

Ils connaissent d’abord le sentiment d’une nation humiliée après la défaite de la bataille de France ; mais les faits d’armes de l’armée d’Afrique vont bientôt bercer la jeunesse des deux frères jumeaux et faire grandir leur vocation. Désireux d’intégrer le corps des officiers de l’armée de terre, ils décident de préparer le concours d’entrée à la spéciale, au prytanée militaire.

Jean, intègre le premier en 1949 avec la promotion du “Garigliano”. Après deux années de formation, il rejoint l’école d’application de l’infanterie après laquelle il choisit le 1er Régiment de Tirailleurs Marocains. Envoyée en Indochine, la compagnie de Jean est rattachée au bataillon de marche d’Hadong qui mène des missions périlleuses dans les rizières du Tonkin.

Après deux mois de présence dans cet enfer qu’est l’Indochine, Jean a déjà participé à plus de 40 jours d’opérations. Le 1er décembre 1953, il reçoit avec son bataillon, la mission de fouiller une zone susceptible d’abriter un poste de commandement Viet-Min.

A 10 heures du matin, à peine la section de Jean a-t-elle entamé la reconnaissance d’un village, qu’elle est violemment attaquée. Pris sous un feu nourri, Jean parvient à organiser le repli tout en continuant à infliger des pertes à l’adversaire.

Insigne de la 199e promotion de l’E.S.M. 2012 - 2015, homologué sous le N° G 5430
Devise au verso : FRATRES PER SANGUINEM ET FRATRIS PER ARMIS (Frères par le sang et frères par les armes) - inscrit également la date du baptême de la promotion : 20 Z 207 ( 20 juillet 2013 )

Bien que blessé à la poitrine au côté droit, il prend le commandement de la compagnie à la suite de la mort de son chef. Il lui faut alors entreprendre un assaut afin de permettre un repli complet de ses éléments. Debout, face au Viet-Min, il affronte la mort à la tête de sa compagnie. Galvanisant ses hommes menant l’assaut, il est mortellement touché au cou. Jean laisse une veuve, Cécile et un fils posthume, Benoît. Il est fait chevalier de la légion d’honneur.

Quand à Yves, il intègre la spéciale en 1950, avec la promotion “Extrême-Orient”. Suivant les traces de son frère, il rejoint l’école d’application de l’infanterie et choisit le 18e régiment d’infanterie parachutiste. En juillet 54, la situation se dégrade en Tunisie. C'est à cette occasion que la totalité des lieutenants de cette promotion va recevoir le baptême du feu. Yves aura à faire face aux rebelles Tunisiens à de nombreuses reprises. Après un très bref retour en métropole, il est envoyé avec le 18e régiment parachutiste de choc en Algérie, à la suite de l’insurrection de la Toussaint 54.

Au cours d’une opération dans le djebel, un camarade de promotion d’Yves, se trouve pris sous le feu de l’adversaire. Malgré les tirs nourris d’armes automatiques, le lieutenant Yves Thomazo, décide de porter secours à son camarade. Au cours du violent combat qui s’en suit, Yves est tué à la tête de sa section. Il est fait chevalier de la légion d’honneur et reçoit la croix de la valeur militaire avec deux citations à l’ordre de l’armée.

Frères par le sang et frères d’armes, ces deux jumeaux au destin glorieux, incarnent, à travers leur jeunesse, ces magnifiques valeurs d’abnégation, d’héroïsme et de sacrifice. Les frères THOMAZO viennent ce soir consacrer l’esprit Saint-Cyrien, héritier de plus de deux siècles de sacrifices, pour la patrie.

Retranscription du document audio, enregistré le soir du Triomphe       -       Voir aussi : 2S 208 sur ce même site ; cliquer !