Retour Historique Coët Cdt des Écoles E.S.M. E.M.I.A. E.S.M.4 - E.O.R./E.O.S.C. E.A.M. E.M.C.T.A. Tous
Les Promotions de l’ÉCOLE SPÉCIALE MILITAIRE de SAINT-CYR
Créée par Napoléon BONAPARTE 1er consul, - loi du 11 floréal AN X (ou 1er mai 1802) -, l’École Spéciale Impériale Militaire avait été installée au Château de Fontainebleau de juin 1803 à juin 1808. Le 1er juillet 1808, les 655 élèves quittent Fontainebleau à pied, et par étapes entrent à SAINT-CYR le 3 juillet, tambour battant.

A Saint-Cyr, elle relève le Prytanée qui fait mouvement sur LA FLÈCHE. Elle y demeurera jusqu’aux jours sombres de juin 1940 ; attachant désormais à son nom, celui de la petite ville où elle a tenu garnison pendant 132 ans. Le 23 juillet 1944, les bâtiments de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr sont détruits par les bombardements alliés. Le retour de la Spéciale à Saint-Cyr n’est plus envisageable.


Accès aux pages complémentaires ! Cliquer sur les liens (en bleu) Aller directement en bas de la page !

Dates
Nom du parrain de promotion
Ne sont pas mentionnées ici les 27 promotions qui se sont succédé de 1803 à 1808 à FONTAINEBLEAU et les 39 promotions instruites à Saint-Cyr de 1808 à 1815. De1815 à 1818, l’école est momentanément dissoute.
1
1818 - 1820
Les douze premières promotions de l’E.S.M. ne reçurent pas de nom de baptême.
- - - - - - - - -
13
1830 - 1832
du FIRMAMENT   (1re promotion baptisée)
- - - - - - - - -
18
1835 - 1837
de LA COMÈTE
19
1836 - 1838
de l’OBÉLISQUE
20
1837 - 1839
de CONSTANTINE
21
1838 - 1840
de l’AN QUARANTE
22
1839 - 1841
de MAZAGRAN
23
1840 - 1842
des CENDRES
24
1841 - avril 1843
de LA NECESSITÉ
25
1841 - octobre 1843
d’ORIENT
26
1842 - 1844
du TREMBLEMENT
27
1843 - 1845
d’ISLY
28
1844 - 1846
de DJEMMAH
29
1845 - 1847
d’IBRAHIM ou de POLOGNE
30
1846 - 1848
d’ITALIE
31
1847 - 1849
de la RÉPUBLIQUE
32
1848 - 1850
de HONGRIE
33
1849 - 1851
de ZAATCHA
34
1850 - 1852
de KABYLIE
35
1851 - 1853
de l’AIGLE
36
1852 - 1854
de l’EMPIRE
37
1853 - 1855
de TURQUIE
38
1854 - 1856
de CRIMÉE
39
1855 - 1856
de SÉBASTOPOL
40
1857 - 1858
du PRINCE IMPERIAL
41
1856 - 1858
de DJURDJURAH
42
1857 - 1859
de l’INDOUSTAN
43
1858 - 1860
de SOLFÉRINO
44
1859 - 1861
de NICE et de SAVOIE
45
1860 - 1862
du CELESTE EMPIRE
46
1861 - 1863
du MEXIQUE
47
1862 - 1864
de PUEBLA
48
1863 - 1865
du DANEMARK
49
1864 - 1866
d’OADJACA
50
1865 - 1867
de VENETIE
51
1866 - 1868
du SULTAN
52
1867 - 1869
de MENTANA
53
1868 - 1870
de SUEZ
- Le 19 juillet 1870, la France déclare la guerre à la Prusse. L’Empereur Napoléon III, replié à Sedan assiégé, signe la capitulation le 2 septembre 1870. Le traité de paix est signé à Francfort le 10 mai 1871.
54
1869 - 1870
du 14 AOUT 1870
55
1870 - 1872
de LA REVANCHE
56
1871 - 1873
d’ALSACE-LORRAINE
57
1872 - 1874
du SHAH
58
1873 - 1875
de l’ARCHIDUC ALBERT
59
1874 - 1876
LA GRANDE PROMOTION
60
1875 - 1877
DERNIERE DE WAGRAM
61
1876 - 1878
de PLEWNA
62
1877 - 1879
de NOVI-BAZAR
63
1878 - 1880
des ZOULOUS
64
1879 - 1881
des DRAPEAUX
65
1880 - 1882
des KROUMIRS
66
1881 - 1883
d’EGYPTE
67
1882 - 1884
des PAVILLONS NOIRS
68
1883 - 1885
de MADAGASCAR
69
1884 - 1886
de FOU-TCHEOU
70
1885 - 1887
de l’ANNAM
71
1886 - 1888
de CHALONS
72
1887 - 1889
de TOMBOUCTOU
73
1888 - 1890
du GRAND TRIOMPHE
74
1889 - 1891
du DAHOMEY
75
1890 - 1892
de CRONSTADT
76
1891 - 1893
du SOUDAN
77
1892 - 1894
du SIAM
78
1893 - 1895
de JEANNE d’ARC
79
1894 - 1896
d’ALEXANDRE III
80
1895 - 1897
de TANANARIVE
81
1896 - 1898
PREMIERE DES GRANDES MANOEUVRES
82
1897 - 1899
de BOURBAKI
83
1898 - 1900
de MARCHAND
84
1899 - 1901
d’IN-SALAH
85
1900 - 1902
du TCHAD
86
1901 - 1903
du CENTENAIRE DE LA LEGION D’HONNEUR
87
1902 - 1904
du SUD-ORANAIS
88
1903 - 1905
de LA TOUR D’AUVERGNE
89
1904 - 1906
du CENTENAIRE D’AUSTERLITZ
90
1905 - 1907
LA DERNIERE DU VIEUX BAHUT
91
1906 - 1909
du CENTENAIRE
92
1907 - 1910
du MAROC
93
1908 - 1911
de MAURITANIE
94
1909 - 1912
de FEZ
95
1910 - 1913
de LA MOSKOWA
96
1911 - 1914
des MARIE-LOUISE
97
1912 - 1914
de MONTMIRAIL
98
1913 - 1914
de LA CROIX DU DRAPEAU
- Le 1er août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie, le 3 à la France. Le 4, la Grande-Bretagne déclare la guerre à l’Allemagne. Le lendemain, l’Autriche-Hongrie entre dans le jeu... 6-13 septembre 1914 : Bataille de la Marne.
- Le 2 août 1914, l’École de Saint-Cyr est mise en sommeil et ferme ses portes.
99
1914 - ------
de LA GRANDE REVANCHE
- En avril 1915, l’École est transformée en Centre d’Instruction d’Élèves Aspirants ou C.I.E.A. de Saint-Cyr ; il sera fermé en novembre 1918. Le CIEA formera les quatre promotions de guerre suivantes :
100
1916 - 1917
des DRAPEAUX et de l’AMITIE FRANCO-AMERICAINE
101
1917 - 1918
de SAINTE ODILE (Classe 18)
102
1917 - 1918
LA FAYETTE (Classe 19)
103
1918 - 1920
de LA VICTOIRE
- 11 novembre 1918, signature de l’armistice franco-allemand à Rethondes.
104
1919 - 1921
des CROIX DE GUERRE
105
1920 - 1921
LA DERNIERE DE LA GRANDE GUERRE
106
1919 - 1921
de LA GARDE AU RHIN
107
1920 - 1922
de LA DEVISE DU DRAPEAU
108
1921 - 1923
du SOUVENIR
109
1922 - 1924
de METZ ET STRASBOURG
110
1923 - 1925
du CHEVALIER BAYARD
111
1924 - 1926
du RIF
112
1925 - 1927
MAROC et SYRIE
113
1926 - 1928
Sous-Lieutenant POL LAPEYRE
114
1927 - 1929
Maréchal GALLIÉNI
115
1928 - 1930
Maréchal FOCH
116
1929 - 1931
MANGIN
117
1930 - 1932
Maréchal JOFFRE
118
1931 - 1933
du TAFILALET
119
1932 - 1934
de BOURNAZEL
120
1933 - 1935
du ROI ALBERT 1er
121
1934 - 1936
du ROI ALEXANDRE 1er
122
1935 - 1937
du MARECHAL LYAUTEY
123
1936 - 1938
du SOLDAT INCONNU
124
1937 - 1939
MARNE et VERDUN
125
1938 - 1939
de LA PLUS GRANDE FRANCE
126
1939 - 1940
AMITIÉ FRANCO-BRITANNIQUE
Devant l’invasion allemande de juin 1940, l’École quitte la maison mère pour ne plus s’y réinstaller. De novembre 1940 à novembre 1942, l’École Spéciale Militaire est reformée à AIX EN PROVENCE aux côtés de l’École Militaire d’Infanterie. 1905 officiers y ont été formés ; respectivement 1405 Saint-Cyriens et 500 Saint-Maixentais. Deux promotions en sont issues :
127
1940 - 1942
Maréchal PETAIN
128
1941 - 1942
CHARLES de FOUCAULD
De nouveau dissoute à l’invasion de la zone libre par la Wermacht en novembre 1942, l’E.S.M. va renaître en Algérie le 15 décembre 1942, dans le cadre de l’École d’Élèves Aspirants de CHERCHELL (130 km à l’ouest d’Alger). Cette école prendra le titre d’ECOLE MILITAIRE INTERARMES le 13 décembre 1944. Les Saint-Cyriens de ces trois promotions en feront partie.
129
1942
CROIX DE PROVENCE
130
1943
VEILLE AU DRAPEAU
131
1944
ROME ET STRASBOURG

1942 - 1943 : Promotions spéciales des "CADETS de LA FRANCE LIBRE"  L’École militaire des Cadets de la France Libre est créée à l’automne 1940 par le Général de GAULLE, en Angleterre.
D’abord réunis à RAKE MANOR, près de MILFORD (SURREY), les cadets s’installent à MALVERN au sud de WORCESTER, puis à CASTEL de BIBBESFORD, où l’École est dissoute le 15 juin 1944.

Le J.0. du 18 mars 1954, publie le texte de la loi n° 54-292 qui précise : "Les Anciens élèves de l’École Militaire des Cadets de la France Libre ayant satisfait aux examens de sortie de cette École, sont considérés à tous points de vue comme issus de l’École Spéciale Militaire". Cette école voit s’instruire cinq promotions ; ce sont :

LIBERATION           (Juin 1942)
BIR HAKEIM            (décembre 1942)
FEZZAN-TUNISIE    (Juin 1943)
CORSE et SAVOIE  (décembre 1943)
18 juin                   (Juin 1944)

Début juillet 1945, sur les instances du général DE LATTRE de TASSIGNY, l’École Militaire InterArmes ( E.M.I.A)  est implantée dans les landes bretonnes à Coëtquidan. La formule de l’école unique de formation des officiers de l’Armée de terre, qui avait été créée à CHERCHELL est maintenue.

Les cinq séries précédentes ont été formées à CHERCHELL ; voire liste E.M.I.A.

6e série
03/07/1945 - 16/12/1945
VICTOIRE
7e série
05/03/1946 - 01/05/1947
INDOCHINE
Le 23 Mai 1947, l’École prend l’appellation d’École Spéciale Militaire Interarmes (E.S.M.I.A.). Jusqu’en 1951, les élèves sont amalgamés dans le même bataillon. La scolarité est de deux ans.
8e série
132
1945 - 1947
NOUVEAU BAHUT
9e
133
1946 - 1948
Général LECLERC
10e
134
1947 - 1949
RHIN ET DANUBE
11e
135
1948 - 1950
Général FRÈRE
12e
136
1949 - 1951
GARIGLIANO
13e
137
1950 - 1952
EXTRÈME-ORIENT
14e
138
1951 - 1953
Maréchal DE LATTRE
En 1951 il est créé au sein de l’E.S.M.I.A, deux divisions distinctes : La Division Saint-Cyr (1er et 3e Bataillon - scolarité de deux ans) et la Division Corps de Troupe (2e Bataillon - scolarité de un an). Les Élèves forment toujours une seule Promotion et respectent les mêmes Traditions.
15e série
139
1952 - 1954
de L’UNION FRANCAISE
16e
140
1953 - 1955
CEUX DE DIÊN-BIÊN-PHU
17e
141
1954 - 1956
Lieutenant-colonel AMILAKVARI
18e
142
1955 - 1957
FRANCHET-D’ESPEREY
19e
143
1956 - 1958
Général LAPERRINE
20e
144
1957 - 1959
TERRE d’AFRIQUE
21e
145
1958 - 1960
Maréchal BUGEAUD
22e
146
1959 - 1961
Lieutenant-Colonel JEANPIERRE
Le 13 septembre 1961, l’École Spéciale Militaire Interarmes (E.S.M.I.A.), implantée à COETQUIDAN est dissoute et donne naissance à deux Écoles distinctes, mais restent sous un même commandement :
- l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr ( E.S.M. ): reçoit les élèves issus du recrutement direct.
- l’École Militaire Interarmes : ( E.M.I.A. ) les Sous-Officiers et les élèves officiers de réserve.
Les nouvelles promotions de ces deux écoles, portent désormais des noms différents.
23e série
147
1960 - 1962
VERCORS
24e
148
1961 - 1963
BIR-HAKEIM
25e
149
1962 - 1964
CENTENAIRE DE CAMERONE
26e
150
1963 - 1965
SERMENT DE 1914
27e
151
1964 - 1966
CORSE ET PROVENCE
28e
152
1965 - 1967
Lieutenant-Colonel DRIANT
29e
153
1966 - 1968
Maréchal JUIN
30e
154
1967 - 1969
Lieutenant-Colonel BRUNET de SAIRIGNE
31e
155
1968 - 1970
SOUVENIR DE NAPOLÉON
32e
156
1969 - 1971
Général GILLES
33e
157
1970 - 1972
Général DE GAULLE
34e
158
1971 - 1973
Capitaine DANJOU
35e
159
1972 - 1974
LINARÈS
36e
160
1973 - 1975
Maréchal de TURENNE
37e
161
1974 - 1976
Lieutenant DARTHENAY
38e
162
1975 - 1977
Capitaine GUILLEMINOT
39e
163
1976 - 1978
Capitaine de CATHELINEAU
40e
164
1977 - 1979
Maréchal DAVOUT D’AUERSTAD
41e
165
1978 - 1980
Général ROLLET
42e
166
1979 - 1981
Général LASALLE
43e
167
1980 - 1982
Lieutenant-Général Marquis de MONTCALM
44e
168
1981 - 1983
GRANDE ARMÉE
- En 1982, la scolarité de l’E.S.M est portée à trois ans.
45e série
169
1982 - 1985
Général de MONSABERT
46e
170
1983 - 1986
Lieutenant-Colonel GAUCHER
47e
171
1984 - 1987
Général MONCLAR
48e
172
1985 - 1988
CADETS DE LA FRANCE LIBRE
49e
173
1986 - 1989
Général CALLIÈS
50e
174
1987 - 1990
Lieutenant TOM MOREL
51e
175
1988 - 1991
Général DELESTRAINT
52e
176
1989 - 1992
Capitaine HAMACEK
53e
177
1990 - 1993
Général GUILLAUME
54e
178
1991 - 1994
Chef de Bataillon de COINTET
55e
179
1992 - 1995
Capitaine STEPHANE
56e
180
1993 - 1996
Maréchal LANNES
57e
181
1994 - 1997
Commandant MORIN
58e
182
1995 - 1998
Colonel CAZEILLES
59e
183
1996 - 1999
Général LALANDE
60e
184
1997 - 2000
DE LA FRANCE COMBATTANTE
61e
185
1998 - 2001
Chef d’escadrons RAFFALLI
62e
186
1999 - 2002
du BICENTENAIRE de SAINT-CYR
63e
187
2000 - 2003
Général BÉTHOUART
64e
188
2001 - 2004
Général VANBREMEERSCH
65e série
189
2002 - 2005
Général de GALBERT
- Nouvelle réforme de la scolarité en 2003 ; les élèves de dernière année (E.S.M.1) sont externalisés. Cela conduit au transfert des traditions sur la promotion précédente (E.S.M.2) et au baptême de promotion à la fin de la première année. Il y a donc maintenant sur site deux promotions de l’E.S.M.
66e 190 2003 - 2006 Général SIMON
67e 191 2004 - 2007 Lieutenant BRUNBROUCK
68e 192 2005 - 2008 Capitaine BEAUMONT
69e 193 2006 - 2009 Chef de Bataillon SEGRÉTAIN
70e 194 2007 - 2010 Lieutenant de LOISY
71e 195 2008 - 2011 Chef d’Escadrons FRANCOVILLE
72e 196 2009 - 2012 Capitaine de CACQUERAY
73e 197 2010 - 2013 Chef de Bataillon BULLE
74e 198 2011 - 2014 CASTELNAU
75e 199 2012 - 2015 Lieutenants THOMAZO
76e 200 2013 - 2016 Capitaine HERVOUET

Haut de Page